Diasporas, migrants et réfugiés au Liban : configurations, enjeux et effets sociaux des mobilités.

Résumé

À partir des différents terrains d’enquête, situés dans l’un des bassins de migrations les plus importants de la planète, qui est également un lieu travaillé par des dynamiques diasporique très fortes, il s’agit de documenter les formes contemporaines de circulation au Liban, productrices de mondes sociaux diversifiés qui se conjuguent aussi bien à l’échelle intra-urbaine qu’à l’échelle transnationale.

Le programme s’insère ainsi au croisement des logiques de circulation et des univers de référence des personnes mobiles. En effet, il convient de prendre en considération la variété des espaces sociaux qui, à différents degrés et à différentes échelles, font repères pour les populations migrantes, exilées et dispersées en tant que lieux de la rencontre, supports des identités et des appartenances, creusets des mémoires (notamment diasporiques) ou encore armatures des productions culturelles dont les figurations de soi. Partant, l’enquête collective se déploie depuis les sites d’observation au Liban à partir desquels on observe divers effets sociologiques et anthropologiques des mobilités en situant l’analyse dans une triple perspective: territoriale, mémorielle et relationnelle.

Coordination

Houda Kassatly

Partenaires

IRD-URMIS

Print Friendly

UIR Mémoire

Copyright © UIR Mémoire.